Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

LES STATISTIQUES

VISITEURS UNIQUES

1 074 692

PAGES LUES

7 113 288


MAIS JE DEBLOGUE...

Archives

25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 07:17

Décidemment, la laïcité positive prônée par le chanoine de Latran était encore une supercherie pour sa clientèle traditionnelle ou traditionnaliste. Elle en a pris un coup dans la nuit de Noël, à la suite d'une décision prise par TF1, la plus grande chaîne européenne, détenue par le meilleur comparse de Nicolas Sarkozy. Un véritable séisme dans la Paysage audiovisuel français, devenu propriété de fait d'un clan, et en voie de colonisation politique pure et simple, pour sa partie moribonde anciennement publique.
Figurez-vous que je suis certain que des milliers et des milliers de coups de téléphone courroucés sont arrivés au standard de l'immeuble ostentatoire de TF1, pour protester contre la suppression de la diffusion en direct de la messe papale de minuit ! Imaginez un peu l'impact que cette décision a pu avoir sur le moral de la France des chaumières. En fait, en cette époque d'étranglement financier du service public, on se retrouve avec un calcul médiatique de bas étage. Il est certain que la pub, avant l'office religieux, ne rapporte plus assez pour entretenir le chiffre d'affaires exigé par Martin Bouygues. Certes, comme des millions de téléspectateurs, je ne peux que me réjouir de pareille décision qui, dans les faits, évite la transformation d'un acte religieux en spectacle... mais il faut parfois aller plus loin que son propre jugement. Cette suppression va conduire dans quelques mois à une affreuse course au seul profit qui, de toutes les manières, reste la base de tous les ajustements de grille. Il faut donc, impérativement, s'attendre à une promotion encore plus dramatique de la seule opinion dominante !
La suppression de la diffusion par la chaîne française TF1 de la messe de minuit, célébrée par le pape à Noël, est « un signe de superficialité », et traduit « un manque d'attention à la sensibilité d'une large partie du pays », a déclaré jeudi le porte-parole du Vatican, bien évidemment déçu de ce manque évident de médiatisation de sa vedette papale.
On peut même se demander si Benoît XVI était le meilleur casting, puisque Jean-Paul II n'aurait jamais subi pareil affront ! Remplacer la messe de Noël au Vatican par une émission de divertissement est « un signe de superficialité » et « un manque d'attention à la sensibilité, à la culture et à la tradition religieuse d'une large partie du pays », a estimé le père Lombardi. La chaîne a, en effet, décidé cette année de remplacer cet évènement religieux, suivi par 1,5 millions de personnes, par un « grand bêtisier de Noël », suivi d'un concert du chanteur français Michel Sardou, datant de... 2005. La période est véritablement à la réhabilitation de la culture française ! Le Pape suppléé par Michel Sardou, c'est le signe d'une engament en faveur de la laïcité « positive » forte, mais surtout l'aveu que le veau d'or reste bien le Dieu le plus vénéré de la société médiatique. Et, encore une fois, je suis ravi que la décision aille dans le sens de la suppression des offices religieux exceptionnels sur les écrans de télévision ! Mais celui qui ne défend pas, au nom des valeurs qui sont les siennes, une mesure visant son ennemi, ne pourra pas se plaindre au moment où il entrera dans la tourmente à son tour.

SARDOU LE DEMON

La suppression sur l'autel de la rentabilité, passe encore! mais... le remplacement de ce grand moment de foi mondialisée par un concert de Michel Sardou constitue une véritable agression anti-cléricale. Heureusement que François Fillon en Egypte, et Nicolas Sarkozy dans la forêt amazonienne, n'ont pas eu à cautionner cette déviance coupable de la privatisation télévisuelle. Préoccupés par la sécularisation croissante de la société française, et fort marris que le Vatican ne leur ait pas accordé une seconde coupure publicitaire au milieu de la célébration (les vérités ne sont pas toutes bonnes à entendre), les patrons de la chaîne se sont convertis au paganisme le plus débridé, en programmant un bêtisier et un concert de Michel Sardou.
Pour Notre Sainte Mère l'Eglise, ce comportement intolérable frôle celui qui pourrait conduire à l'excommunication de son auteur. Passe encore que "Le grand bêtisier" de Noël ne présente aucun gag survenu lors du tournage du Jour du Seigneur, et c'est déjà un effort, puisque l'on aurait pu trouver une hostie volant, un paroissien se vautrant au milieu du chœur, ou le goupillon partant sur la tête d'un fidèle lors d'une bénédiction théâtrale.
La goutte d'eau qui a fait déborder le bénitier, c'est le concert de Michel Sardou, anticlérical fanatique, bouffeur de curés notoire, auteur d'hymnes athéistes, tels que « Les Ricains, maudits puritains », « Profane des années 80, profane jusqu'au bout des saints », « A bas la calotte au Connemara », « La java du diable de Broadway »...En fait, TF1 aurait programmé Mireille Mathieu avec un bel Ave Maria, ou Annie Cordy avec « La bonne du curé », et ses dirigeants auraient bénéficié d'une indulgence plénière. Là, ils seront privés de toute bénédiction ultérieure pouvant valoir un ou deux écrans publicitaires consacrés aux ménagères de plus de 70 ans, les seules qui aient encore un comportement d'achat conforme aux vœux des annonceurs. Elles n'apprécieront pas nécessairement cette déprogrammation sur le plan du principe, car elles sont allées au lit de bonne heure, et n'ont donc pas vu la différence.

COMPENSATIONS PERMANENTES
N'empêche que tout est fait pour véritablement estomper, depuis plusieurs semaines, ce sentiment de modification du comportement global de cette chaîne qui se prépare à collecter, le 6 janvier, les pubs du service pseudo-public. Par exemple, certains observateurs ont remarqué un net changement dans le profil de Laurence Ferrari. Les maquilleuses ont comme mission de la vieillir à tout prix... et souvent elle doit utiliser diverses formules, liées à une vision mère de famille de son personnage. Elle sourit sur des reportages d'enfants faits pour la valoriser, après une nouvelle annonçant une libération ou une information avec un dénouement heureux...Laurence devient beaucoup plus proche des téléspectateurs et des téléspectatrices. Pour ceux qui ne comprendraient pas cette méthode (certes pas très française), elle a désormais l'air concerné par ce qu'elle raconte aux gens. Jadis un peu froide et distante, elle est devenue chaleureuse... sur commande.
A l'inverse, quand les nouvelles sont mauvaises, elle prend un ton grave et utilise des mots de circonstance. "Catastrophe", "dramatique", "épouvantable"... Laurence sait maintenant faire passer les émotions.
Malgré donc l'acte de laïcité, qui n'a  pourtant pas hésité à virer la messe de minuit du 24 décembre, Laurence se laisse parfois aller à un "Dieu Merci", suite à un sujet où des enfants disparus ont été retrouvés. Ben oui, TF1 doit contenter, un minimum, ses « pieux » téléspectateurs. Laurence sera leur messie et aura en charge le prêche quotidien de récupération de la faute commise : il faut croire en TF1 ! .
Et lorsque sa copine Evelyne Dhéliat vient lui annoncer qu'il fera froid le lendemain, Laurence lance un malicieux... "Il va falloir couvrir les enfants". Oui, la journaliste est avant tout une mère de famille. Et qu'est-ce qui parle plus à une mère de famille qu'une autre mère de famille?  Bref, désormais, lorsque vous regarderez les JT de Laurence Ferrari, essayez d'y prêter attention... Vous verrez qu'elle est devenue particulièrement agréable et proche de sa clientèle. Pas sûr qu'on ne voit pas quelques images, dans des magazines people, de sa présence à une messe de minuit, dans une église de la France profonde.

PROVOCATION EXTREME
Souvent, les émissions des Guignols ont raillé cette marchandisation de la religion. Enfin pas de toutes, car il y en a certaines qui sont oubliées, et le seront définitivement car elles ne sont pas commercialement porteuses. Il faut également convenir que la même règle s'applique aux idées et aux valeurs. Et c'est là que la situation devient grave... car chaque fois que l'on mettra en avant un concept, pourtant indispensable à la vie sociale, elle sera automatiquement exclue de l'antenne. La disparition de la messe de minuit participe en fait de cet appauvrissement irrémédiable du paysage audiovisuel français... dont on a pu constater la décadence depuis maintenant quelques années.
Quoi que l'on en dise, nous sommes encore très éloignés de la liberté dont jouissent les médias anglo-saxons. Là-bas, nul ne se pose la question de savoir si on peut ou si on doit rester dans les convenances. Le ministère britannique des Affaires étrangères a par exemple dénoncé hier la diffusion, par la chaîne de télévision Channel Four, des voeux de Noël du président iranien Mahmoud Ahmadinejad. « Le président Ahmadinejad a prononcé une série de déclarations antisémites horribles... Les médias britanniques sont libres, et à juste titre, de faire leurs choix éditoriaux, mais cette invitation va susciter consternation et outrage, non seulement ici, mais dans des pays amis», a déclaré une porte-parole du ministère. M. Ahmadinejad a été choisi par Channel Four pour prononcer cette année le message de Noël «alternatif» que la chaîne diffuse traditionnellement pour concurrencer celui de la reine Elizabeth II. Dans ses voeux, M. Ahmadinejad assure que si Jésus était vivant aujourd'hui, il s'opposerait aux «puissances agressives, acrimonieuses et expansionnistes». L'ambassadeur israélien à Londres, Ron Prosor, avait qualifié mercredi le choix de Channel Four de «scandaleux».
L'une des responsables de la chaîne, Dorothy Byrne, avait justifié le choix du président iranien par son « énorme influence» et par le souhait de proposer aux Britanniques un « aperçu d'une vision alternative du monde ». Il y a encore beaucoup de chemin à parcourir pour que nous admettions de tels comportements en France. Et, de grâce, que l'on ne voit pas autre chose qu'une question de principe dans ces prises de position, puisque dans un cas (suppression de la messe de Minuit papale) et dans l'autre (vœux du Président iranien) il ne s'agit que d'une question d'indépendance réelle à l'égard de cette opinion dominante qui fait ou défait le profit !
Mais je déblogue...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie DARMIAN - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires

J.J. 26/12/2008 10:11

Tout à fait d'accord sur le fond de ton article, comme d'habitude, (sans vouloir jour les "godillots "de Jean Marie).Il ne faudrait peut-être pas attacher trop d'importance aux exclamations genre "Mon dieu" ! de Laurence Ferrari : je connais bien des gens qui s'exclament  : _ Je suis Athée, dieu merci !

Gilbert SOULET 26/12/2008 08:18

 Vade retro satanas!
Évangile selon saint Mathieu, ch. IV.... Ensuite le démon transporta Jésus sur une haute montagne et lui montra tous les royaumes du monde avec toute leur gloire ;... Et il lui dit : «Je vous donnerai toutes ces choses, si vous voulez vous prosterner devant moi et m'adorer.»... Mais Jésus lui répondit : «Retire-toi, Satan ; car il est écrit : Vous adorerez le Seigneur, votre Dieu, et vous ne servirez que lui seul.»
Le tentateur parle aux femmes un autre langage : «Vous êtes jeunes, vous êtes belles ; voyez ces dentelles, ces soieries, ces chiffons, tout cela est à vous !» Ainsi parla M. D..., et cette foisVéronique n'eut pas la force de crier : Vade retro !
L. Jourdan.
Merci ami et camarade, Gilbert de Pertuis en Luberon