Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre

LES STATISTIQUES

VISITEURS UNIQUES

1 074 692

PAGES LUES

7 113 288


MAIS JE DEBLOGUE...

Archives

23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 07:17

La bataille la plus importante autour des Européennes a été lancée en cette fin de semaine, durant un week-end où les Françaises et les Français ont véritablement la tête à se passionner pour les élections. Elle tourne autour des clips... la nouvelle manière de faire de la propagande sans l'avouer car, tous les spécialistes de la communication vous le diront, quand on fusionne publicité et information on ne fait pas autre chose que de la propagande ! Dommage que dans les lycées républicains, plus personne n'explique à l'avenir d'une nation quelles réalités doivent recouvrir les mots suivant : information, publicité, propagande et communication... car ce serait aussi utile que bien des cours ésotériques détachés de l'époque actuelle. En quelques mots, voici la définition exacte et « scientifique » de la propagande, dont la cellule spéciale de l'Elysée, avec son bras armé du service d'information gouvernemental, se fait désormais une spécialité comme d'autres régimes en d'autres temps. La propagande est l'action de diffuser, de propager, de faire connaître, de faire admettre une doctrine, une idée, une théorie politique. Son but est d'influencer l'opinion publique, de modifier sa perception d'évènements, de personnes, de produits, de convertir, de mobiliser ou de rallier des partisans. La propagande prend la forme de campagnes de diffusion d'informations, toujours partiales et déformées, à grande échelle, parfois insidieuses.
La propagande, en tant que stratégie de communication d'un parti, d'un pouvoir politique ou militaire, est à la puissance civile ou militaire ce que la publicité est au secteur des biens marchands. La propagande moderne exploite les connaissances et les techniques de la psychologie et de la communication. Elle privilégie la manipulation des émotions, au détriment des capacités de raisonnement et de jugement.
La propagande est le terme officiel en France pour désigner les programmes et professions de foi dans les campagnes électorales. Le sens moderne du mot propagande, plutôt péjoratif, date de la Première Guerre mondiale. Dans le sens commun, la propagande correspond à la désinformation mise au service d'une cause politique ou d'intérêts particuliers. Les techniques de propagande ne sont pas l'apanage des dictatures, on les trouve également dans les démocraties, sous le nom de « communication politique ». Contrairement aux dictatures, utilisant des moyens coercitifs et le pouvoir militaire, dans les démocraties, les moyens de conquête ou de conservation du pouvoir sont fondés sur la persuasion et s'appuient sur le pouvoir des médias. Imaginez un peu qu'un professeur décortique ces principes, qui sont incontestables et qui servent de base à toute l'action gouvernementale actuelle... Des lycéennes et des lycéens risqueraient de devenir des citoyens lucides, capables d'apprécier ce qu'ils ingurgitent à longueur de journée... et de ne plus être des consommatrices et des consommateurs passifs ! Pour l'instant, c'est un sujet tabou : Darcos est préoccupé par d'autres objectifs afin de distiller, une fois encore, en toute impunité, sa propagande pseudo-sécuritaire !

UMP ET EGALITE REPUBLICAINE
Le Parti socialiste a "exigé" que soit suspendue la diffusion du clip télévisé du gouvernement incitant au vote aux élections européennes. "Ce n'est ni plus ni moins qu'un clip de l'UMP", a estimé le porte-parole du PS, Benoît Hamon, soulignant qu'il "ne comporte aucune image du Parlement européen, et se termine par des images du G20 et de Nicolas Sarkozy sans aucun rapport avec l'élection elle-même. Additionné au fait que dans sa campagne, l'UMP ne distingue pas l'action du gouvernement avec les déplacements des ministres candidats ou encore les meetings du président, trop, c'est trop", a-t-il estimé lors d'un point-presse. Et d'annoncer que le sujet serait abordé avec le président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), Michel Boyon, lors de la réunion consacrée au décompte du temps de parole du chef de l'Etat. Et dire qu'un homme politique de Gauche peut encore espérer quelque chose du CSA, qui n'est ni plus ni moins qu'une officine de Droite dévouée au Président qui l'a nommée pour cautionner sa politique de... propagande ? C'est de l'inconscience pure, ou de l'esbrouffe, car personne ne peut croire au CSA comme censeur des actes de propagande !
"Le combat commun mené par la droite et par la gauche pour l'Europe depuis des décennies, ça fait partie du patrimoine commun des Français", a répliqué le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, rappelant que le clip montre aussi François Mitterrand, Jacques Delors et Jacques Chirac - (on y voit aussi Robert Schuman, et VGE). Son adjoint Dominique Paillé a accusé le PS de "faire un mauvais procès" : "Le président de la République est le président de tous les Français, il a mené une action remarquable à la tête de l'Europe, saluée par l'ensemble des gouvernements, de gauche comme de droite, des Vingt-Sept, au titre de la France. Il est logique que dans un clip qui veut inciter les Français à aller voter, on retrace cette histoire française que les Français, j'espère, n'ont pas oublié", a-t-il argué sur BFM.
Force est de constater que, dans ce clip chronologique retraçant, sans grande originalité, plus de cinquante années de construction européenne, les brèves images de Nicolas Sarkozy pèsent d'autant plus qu'elles surgissent à la fin et que les spécialistes de l'impact des images sont unanimes pour décoder une « forme intentionnelle d'impression finale visuelle » des millions d'yeux qui absorbent, sans en comprendre la construction, cet outil médiatique.

MESSAGE SUBLIMINAL
On oublie surtout de leur mettre en sous titrage les informations suivantes, que peu de médias (autant écrire pas un) n'a véritablement ajouté à sa description de la critique. On est parfois étonné que personne n'ait fait par exemple référence à la technique de l'image subliminale. Un message subliminal est un stimulus incorporé dans un objet, conçu pour être perçu à un niveau au-dessous du niveau de conscience. Des techniques subliminales ont été utilisées dans la publicité ou la propagande... avec un succès quantifié très précis.
Durant sa campagne électorale de septembre 2000, George W. Bush a fait diffuser un spot télévisé dans lequel le mot « rats » (salaud) était incrusté juste après une photo de son adversaire politique Al Gore. Des internautes avaient aussi repéré, dans un générique de la chaîne américaine Fox 5 News, une photographie du candidat républicain John McCain et de sa femme Cindy. Le cliché n'apparaît que quelques dixièmes de seconde derrière le logo de la Fox. La vidéo, mise en ligne, a suscité une vive polémique sur le web, de nombreux internautes accusant la chaîne, réputée très proche des milieux conservateurs, d'avoir volontairement inséré une image subliminale... Il faut se rappeler par exemple que pendant la douzième édition de l'émission PopStars sur M6 (6 décembre 2001), un téléspectateur affirma avoir détecté trente-trois images de l'appareil photo Kodak Fun.
Le CSA (déjà très efficace) a mené une enquête au terme de laquelle elle a estimé « plausible » l'inadvertance (sic) de cette insertion. Remarquez qu'en République tchèque on a fait encore mieux, sans se poser des questions sur le sujet. Le scandale est venu par la télévision, qui a diffusé un spot électoral explosif en ce début de semaine. Un spot destiné à vanter les mérites du Parti National, l'un des deux partis radicaux qui essayent d'attirer les électeurs extrémistes et racistes. Le programme de ce parti à l'égard d'une communauté régulièrement stigmatisée est simple: employer la "solution finale", une formule employée pour traduire la politique hitlérienne d'extermination des Juifs, des homosexuels et des handicapés, et aussi des Roms. La première phrase de la séquence dit textuellement: "La solution finale de la question tzigane proposé par le Parti National est un mode d'emploi pour tous les états européens." A méditer, car cela n'a rien de subliminal : c'est le pays de la Présidence euroépenne ! Ce peut être une bonne idée de clip !
Mais je déblogue...

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Marie DARMIAN - dans ACTUALITE
commenter cet article

commentaires